L’emploi réunit le département du Nord et la province de Flandre-Occidentale

L’emploi réunit le département du Nord et la province de Flandre-Occidentale

Le 17 avril, le département du Nord et la province de Flandre-Occidentale ont signé un accord de coopération. Il s’agit de convaincre en 2019 un millier de chômeurs français de venir travailler dans des entreprises situées en Flandre-Occidentale.

Cet accord vise à résoudre en partie une double problématique. Du côté français, cela fait des années que le chômage reste élevé, alors que la Flandre manque de main d’œuvre.

Des milliers de Nordistes travaillent déjà dans des entreprises flamandes, mais on peut faire mieux. Aussi va-t-on lancer après l’été un projet pilote pour accompagner une cinquantaine de chômeurs français dans la recherche d’un emploi en Flandre-Occidentale et à partir de 2019 ce seront bien 1 000 chômeurs qui viendront vers les entreprises en Flandre-Occidentale.

La province de Flandre-Occidentale va prendre en charge la formation et l’insertion de ces salariés dans les entreprises flamandes. Le département du Nord doit trouver une solution à la question de la mobilité. Il songe notamment à des services de bus ou de covoiturage. Le conseil départemental doit aussi mettre en place des cours de néerlandais visant avant tout la compréhension des instructions de sécurité.

Ce projet offre une solution partielle à un problème crucial des deux côtés de la frontière. En  Flandre-Occidentale, 47 000 emplois sont actuellement vacants. La demande est forte notamment pour le personnel soignant, les techniciens, les camionneurs et les développeurs informatiques. En France, les conseils départementaux sont compétents depuis 2015 pour le versement de la prime d’activité, issue de la fusion de la prime pour l’emploi et du revenu de solidarité active (RSA), comparable au revenu d’intégration en Belgique. Soit pour le département du Nord un coût de 278 millions d’euros, montant amené à augmenter. Il est donc logique que les deux partenaires se tendent la main.

Par ailleurs, les pouvoirs publics ne sont pas les seuls à être actifs. Les chefs d’entreprises de Flandre-Occidentale font tout pour convaincre les chômeurs français et wallons de venir travailler dans leur province. Le site Internet www.vouseteslesbienvenus.eu existe depuis 2013 et est maintenant alimenté principalement par l’organisation patronale flamande VOKA. Ce réseau d’entreprises vient de lancer le projet "Stages d’excellence transfrontaliers" permettant aux meilleurs étudiants au profil technique de suivre un stage dans une entreprise en Flandre-Occidentale. L’idée est que ces étudiants fassent connaissance avec le monde économique de Flandre-Occidentale et aient envie de venir y travailler. Le projet s’adresse surtout aux étudiants de dernière année dans un des établissements universitaires d’enseignement technologique lillois, spécialisés en télécommunications, électronique, technologie de l’information et de la communication, création et développement de logiciels,  mécanique, etc. À l’automne, une journée flamande sera organisée dans ces universités, au cours de laquelle les entreprises de Flandre-Occidentale auront l’occasion de se présenter.

Belangrijke blogartikelen

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed