La restauration presque terminée d'un "carton de tapisserie" de Pieter Coecke van Aelst

La restauration presque terminée d'un "carton de tapisserie" de Pieter Coecke van Aelst

Jusqu’au 30 avril, il est encore possible d’assister sur le vif, au musée de la Ville de Bruxelles (situé sur la célèbre Grand-Place de la capitale belge), à la restauration d’une œuvre exceptionnelle. Il s’agit d’un “carton de tapisserie” du maître flamand Pieter Coecke van Aelst (1502-1550). Ce carton du “Martyre de saint Paul”, un dessin de 3m40 sur 3m82, est l’un des rares “cartons de tapssiserie” à être parvenus jusqu’à nous.

Début 2015, le carton a été monté au second étage du musée afin que puisse commencer une restauration visible par le grand public. Des restaurateurs belges et français œuvrent depuis lors derrière une cloison vitrée à ce travail de restauration, qui est aujourd’hui en voie d’achèvement.

Pieter Coecke van Aelst fut un artiste éminent aux talents multiples. Il était notamment réputé comme peintre, sculpteur, graveur, architecte et créateur de tapisseries. Il posséda longtemps un atelier à Bruxelles. Pieter Brueghel en personne compta à l’époque parmi ses élèves.

Cette restauration fait un peu penser à celle du célèbre triptyque de “L’Agneau mystique” des frères Van Eyck au musée des Beaux-Arts de Gand. Celle-ci, rappelons-le, a fait l’objet d’une “Actualité” dans le n° 3 / 2015 de “Septentrion”, article que l’on peut retrouver ici.

Belangrijke blogartikelen

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed