Le deux centième anniversaire de l'université de Liège, célébré avec éclat

Le deux centième anniversaire de l'université de Liège, célébré avec éclat

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la section de néerlandais du département de langues et littératures modernes de l’université de Liège se prépare à avoir des journées très occupées.

Cette année, l’université de Liège - tout comme celle de Gand - a deux cents ans. À Liège, la section de néerlandais entend célébrer l’événement avec éclat en organisant notamment une exposition et un colloque.

Le 5 octobre aura lieu à la Cité Miroir, Espace Francisco Ferrer le vernissage de l’exposition “Le Royaume (dés)Uni. Les Pays-Bas entre 1815 et 1830. Lieux de mémoire du Royaume-Uni des Pays-Bas”. L’exposition rassemblera des photos en noir et blanc de Michiel Hendryckx (° 1951). Ce photographe flamand n’est autre que celui qui a réalisé pour l’ouvrage éponyme publié en néerlandais par "Ons Erfdeel vzw" (l'institution culturelle flamando-néerlandaise éditrice, entre autres, de "Septentrion") un reportage photographique évoquant la période 1815-1830, ce bref épisode durant lequel les deux nations que sont aujourd’hui les Pays-Bas et la Belgique formèrent un seul pays. Une sélection des documents de Hendryckx sera réunie pour l’exposition, présentée à Liège avec le soutien de "Ons Erfdeel vzw".

Le roi Guillaume Ier, le souverain du Royaume-Uni des Pays-Bas, fonda en 1817 les universités de Gand et de Liège. Afin de susciter dans les nouvelles villes universitaires un maximum d’intérêt pour la langue du Nord, il dépêcha dans le Sud quelques hommes de lettres. L'université de Liège put ainsi accueillir Johannes Kinker, qui allait être le premier à y occuper la chaire de Langue, littérature et rhétorique néerlandaises ("Nederlandse Taal- en Letterkunde en Welsprekendheid").

C’est à Kinker que la section de néerlandais a emprunté le vers "Entre union et morcellement" pour en faire le titre de son colloque du 6 octobre. Une journée interdisciplinaire et plurilingue qui promet d’être passionnante, avec un programme comportant des communications sur la politique linguistique et éducative de Guillaume Ier, la position du néerlandais dans le sud francophone, ainsi que le rôle des universités et des littératures de l’époque dans ce contexte particulier.

Au cours du colloque, on pourra également entendre le discours inaugural du professeur J.T. Leerssen, qui sera le premier titulaire de la toute nouvelle chaire Willem-Alexander pour l'étude des Pays-Bas. J.T. Leerssen, qui est attaché au département "European Studies" de l’ "Universiteit van Amsterdam", a choisi pour thème "The Nationalisation of Language". Votre serviteur se demande pour quelle raison ce discours sera prononcé en anglais alors que les autres conférences se tiendront en français ou en néerlandais: mystère.

Le colloque aura lieu dans la grande Salle académique de l'universite (place du XX août), fleuron architectural récemment rénové du Royaume-Uni des Pays-Bas. L’accès est libre. Le programme complet se trouve ici.

Le n° 3 / 2017 de "Septentrion", qui vient de paraître, renferme un article de fond sur les débuts et l’histoire des universités de Gand et de Liège. Vous trouverez ici le texte intégral de cet article, dont une importante partie est consacrée au rôle qu’a joué Johannes Kinker à Liège.

Le même numéro comporte aussi un dossier réunissant cinq photographies de Michiel Hendryckx, chacune accompagnée d'un texte bref. Ce dossier respire l'amour de Hendryckx pour la France.

Photo : la grande Salle académique de l'université de Liège. Cette photo de Michiel Hendryckx a paru dans "Het on(Verenigd) Koninkrijk", Ons Erfdeel vzw, Rekkem, 2017. 

Deze artikels interesseren je wellicht ook:

Belangrijke blogartikelen

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed