Les Pays-Bas redécouvrent Johan Maelwael - Jean Malouel

Les Pays-Bas redécouvrent Johan Maelwael - Jean Malouel

Johan Maelwael: ce nom vous dit quelque chose? Votre serviteur doit avouer que, jusqu’il y a peu, il n’avait jamais entendu parler de cet artiste. Pourtant, Maelwael (env. 1370-1415) a été un important peintre néerlandais qui, de son vivant déjà, jouissait d’une grande considération. Il a vécu et travaillé à Paris et plus encore à Dijon.

Jusqu’au 7 janvier 2018, le “Rijksmuseum” d’Amsterdam consacre une exposition à la vie et à l’œuvre de Maelwael.

Après avoir débuté comme peintre héraldiste à la cour de Gueldre à Nimègue (dans l’est des Pays-Bas actuels), Johan Maelwael partit pour la France vers 1395 et œuvra à des commandes pour la reine Isabeau de Bavière à Paris, où son nom ne tarda pas à être francisé en Jean Malouel. Il travailla ensuite pendant près de vingt ans comme peintre de la cour et valet de chambre auprès des ducs de Bourgogne Philippe le Hardi et Jean sans Peur. Jusqu’à sa mort prématurée en 1415, Maelwael peignit des fanions, des bannières et des tenues militaires, dessina des patrons pour des textiles, réalisa de grandes peintures religieuses, exécuta des miniatures finement ouvragées dans des manuscrits, orna des statues de dorures et de couleurs et peignit de petits objets votifs ainsi que des portraits. Tout cela lui valut de devenir un des artistes les plus prisés et les mieux payés d’Europe occidentale.

L’exposition qui se tient au “Rijksmuseum” s’articule autour de l’œuvre la plus connue de Maelwael, “La Grande Pietà ronde”. Maelwael réalisa ce tableau vers 1400 à la demande de Philippe le Hardi. “La Grande Pietà ronde” fait partie de la collection du musée du Louvre. L’œuvre étant extrêmement fragile, c’est à titre très exceptionnel qu’elle a été cédée en prêt. Cinquante autres œuvres (de contemporains de Maelwael et d’autres artistes) l’ont rejointe à  Amsterdam, parmi lesquelles des pièces exceptionnellement prêtées par la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque royale de Belgique, le “Metropolitan Museum of Art” de New York et le “Cleveland Museum of Art”.

Photo : Johan Maelwael / Jean Malouel, "Le Grande Pietà ronde", vers 1400, collection musée du Louvre, Paris. 

Belangrijke blogartikelen

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed