"Septentrion", n° 1 / 2018

"Septentrion", n° 1 / 2018

Aujourd'hui paraît le n° 1 / 2018 de “Septentrion”.

Entre 1789 et 1914, plus d’un millier de peintres néerlandais ont séjourné à Paris. Il en est résulté une fécondation artistique réciproque du plus haut intérêt. Le Petit Palais de Paris organise jusqu’au 3 mai 2018 une exposition de grande envergure qui met sous les feux des projecteurs neuf peintres, parmi lesquels on relève les noms de Johan Barthold Jongkind, Kees van Dongen, Vincent van Gogh et Piet Mondrian. Un article de Juleke van Lindert est consacré à l’influence que Paris a eue sur l’œuvre de ces peintres et au rôle que ceux-ci ont joué dans la vie artistique de la capitale française.   

Comme de coutume, la littérature est à l'honneur. Lise Delabie suit le fil rouge qui traverse l’œuvre de l’écrivaine flamande Annelies Verbeke (° 1976). Le regard que Verbeke (° 1976) porte sur le monde est à la fois engagé et distant et révèle çà et là un penchant pour l’absurde. Après l’article viennent deux fragments en prose d’Annelies Verbeke en traduction française. L’un d’eux est extrait de “Trente jours”, traduction récemment parue chez Fleuve Éditions à Paris.

Le numéro 1 / 2018 renferme aussi des extraits en traduction française du roman "De Waren" (Les Authentiques) de l’écrivain néerlandais Daniël Rovers (° 1975), un livre sur l’amour et l’amitié dans lequel la mélancolie et l’humour font plus d’une fois un bout de chemin ensemble. Pour son anthologie "Le Dernier Cru", Jozef Deleu a choisi des poèmes récemment parus de Hester Knibbe, Anton Korteweg, Leonard Nolens, Benno Barnard, Marije Langelaar et Yannick Dangre.

Ce numéro aborde des faits de société intéressants, tel l’accompagnement des personnes en fin de vie. Tant aux Pays-Bas qu’en Belgique, une attention croissante est accordée aux soins palliatifs. Luc Deliens et Benjamin Werrebrouck, tous deux spécialistes de la question, évoquent aussi en détail la législation et la pratique en matière d’euthanasie dans les deux pays. En Belgique, surtout, l’euthanasie fait de plus en plus souvent partie des soins palliatifs.

Leeuwarden, chef-lieu de la province de Frise, est en 2018 l’une des deux capitales culturelles de l’Europe. Daniel Cunin a visité la ville et nous livre son sentiment sur l’atmosphère qui s’en dégage. Vous pouvez lire ce texte ici

Dans le sommaire vous trouverez aussi des articles sur la photographie et la musique. La photographe flamande Sanne De Wilde (° 1987), intriguée par notre comportement au quotidien, s’intéresse tout particulièrement aux gens qui, où que ce soit dans le monde, doivent vivre "autrement" parce qu’ils s’écartent de la norme. Ce qui est remarquable, c’est la capacité d’empathie quasi illimitée avec laquelle la photographe les aborde. Son œuvre est présentée au lecteur francophone par Dirk Leyman. Douglas Kiman se dit frappé de voir l’ "Amsterdam Klezmer Band" réussir à se réinventer constamment sans jamais trahir son identité. La musique klezmer trouve son origine dans la tradition musicale instrumentale de la communauté juive d’expression yiddish d’Europe centrale et de l’Est.

Enfin, la rubrique "Actualités" donne au lecteur des informations sur les publications, manifestations et autres événements marquants de l'espace néerlandophone.

Belangrijke blogartikelen

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed