D’Ilja Leonard Pfeijffer à Zwangere Guy: les jeunes ont choisi leurs poèmes favoris pour "Bewogen Verzen"

D’Ilja Leonard Pfeijffer à Zwangere Guy: les jeunes ont choisi leurs poèmes favoris pour "Bewogen Verzen"

Le 4 mars, le jury du projet de poésie vidéo "Bewogen Verzen" (Poésie vivante) s’est réuni pour opérer une sélection parmi les 69 poèmes envoyés par des jeunes de Flandre et des Pays-Bas. Il en a retenu trente, à soumettre à dix jeunes vidéastes qui en choisiront chacun un pour le mettre en images. 

"Ons Erfdeel vzw", l’institution culturelle éditrice de "Septentrion", et "Poëziecentrum vzw" ont voulu, à travers le projet vidéo "Bewogen Verzen", susciter chez les jeunes des Plats Pays un engouement pour la poésie contemporaine de langue néerlandaise. Ils ont invité les jeunes des Plats Pays férus de poésie à envoyer leurs poèmes néerlandais favoris dont ils estiment qu’ils méritent d’être mis en images. Une précision toutefois: il devait s’agir de poèmes contemporains publiés après 2000.

Parmi les 69 poèmes reçus, un jury flamando-néerlandais en a sélectionné trente qui, selon lui, sont représentatifs de la richesse et de la diversité du genre littéraire qu’est la poésie dans notre sphère linguistique.

Le jury se composait de Kila van der Starre (spécialiste en littérature à l’université d’Utrecht, critique de poésie et poète), Maxime Garcia Diaz (lauréat frais émoulu du "NK Poetry Slam"), Joris Pinseel (cofondateur de la maison de production littéraire "Humus vzw") et Stefaan Goossens (documentaliste en chef de "Poëziecentrum" à Gand).

Le jury s’est dit agréablement surpris de la variété des textes reçus. Le panel sélectionné comprend non seulement des classiques contemporains comme Ilja Leonard Pfeijffer, Luuk Gruwez et Leonard Nolens, mais aussi de jeunes débutants tels que Dominique De Groen, Lotte Dodion et Arno van Vlierberghe.

Le jury a également apprécié que les poèmes envoyés relèvent de formes très diverses, englobant aussi bien la poésie de forme traditionnelle que des textes destinés à la scène et même plusieurs textes de rapppeurs néerlandophones, dont Zwangere Guy.

Aux jeunes vidéastes de jouer
Il appartenait ensuite à de jeunes vidéastes de Flandre et des Pays-Bas de choisir chacun dans la sélection un poème qu’ils entendaient illustrer. Ils ont été 24 à se présenter par open call. Le samedi 9 mars, un jury néerlando-flamand de professionnels de la vidéo se réunira pour établir quels sont les jeunes qui peuvent être retenus sur la base de leur portfolio.

Les candidats sélectionnés recevront un budget de € 1 000 leur permettant de donner leur interprétation visuelle en trois langues, ceci en toute liberté sur le plan artistique. Le produit final pourra tout aussi bien être un montage film qu’une animation, un graphisme animé, une stop motion ou une formule mixte. Ils seront accompagnés dans leur création par le motion designer Klaas Verpoest au cours de trois ateliers.

Les poèmes vidéo seront présentés en première durant l’automne 2019 lors de deux séances de projection, une en Flandre et une aux Pays-Bas.

Le projet "Bewogen Verzen" a été rendu possible grâce au soutien du "Nederlands Letterenfonds".

Pour plus d’informations sur "Bewogen Verzen", voyez ici.

 

Photos:

1 Image de la campagne.

2 Ilja Leona Leonard Pfeijffer, photo T. Christiaens. 

3. Zwangere Guy. 

Rester au courant

s'abonner au flux RSS