“Mais oui, Paris!”

Depuis 2012, la maison flamando-néerlandaise "deBuren" se rend chaque été avec un groupe de jeunes écrivains de talent à Paris. Ils séjournent deux semaines dans la somptueuse maison belgo-luxembourgeoise de la Fondation Biermans-Lapôtre dans la Cité internationale. Ils s’entretiennent avec des orateurs invités venant du monde de la littérature, font connaissance avec l’activité et les idées les uns des autres et travaillent à des thèmes nouveaux. Les participants au programma "Mais oui, Paris!" rédigent chacun deux textes, dont un en rapport avec une commande.

Ont pris part à la résidence d’écriture 2018: Anke Verschueren, Aya Sabi, Dewi de Nijs Bik, Gena Kagermanov, Imane Kostet, Joost Oomen, Kaya Erdinç, Linda van der Pol, Max Urai, Naomi Jacobs, Selma Franssen, Simone Atangana Bekono, Thijs Joores, Uschi Cop, Vicky Francken, Willem Pije, Yelena Schmitz et Younes van den Broeck.

Le 13 octobre 2018, déjà, des résultats de leurs expériences et de leurs rencontres ont fait l’objet d’une séance d’information à Bruxelles. Le 15 décembre, ce sera le tour d’Amsterdam, où le public pourra les voir et les entendre à la fondation "Perdu" à partir de 20.00 h.

Les articles, reportages, nouvelles et poèmes ont d’ores et déjà été diffusés par plusieurs médias néerlandophones importants.

La revue "Septentrion" a, elle aussi, publié (en version adaptée ou non) des textes rédigés lors d’une résidence à Paris, notamment un article sur la maison Dudok, dans la Cité internationale (à lire ici) et un autre, plus court, sur trois demeures parisiennes (ici).

Sur ce blog même ont paru dans la série "Jeunes écrivains, anciennes œuvres" des textes signés Anke Verschueren, Selma Franssen et Kaya Erdinç.

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed