Astrid Roemer, prix P.C. Hooft

Une information toute récente nous apprend qu’Astrid Roemer (° 1947), écrivain d’expression néerlandaise d’origine surinamienne, est lauréate du prix P.C. Hooft de prose narrative. Elle recevra son trophée le 19 mai 2016.

Le prix P.C. Hooft, une des plus prestigieuses distinctions littéraires du monde néerlandophone, est octroyé chaque année, alternativement pour la prose, l’essai et la poésie. Il est doté d’un montant de 60 000 euros.

Jamais encore un auteur surinamien ne s’était vu décerner le prix P.C. Hooft avant Astrid Roemer. La période la plus prolifique de la carrière de celle-ci se situe dans les années 1990, où elle a acquis une large notoriété grâce à sa trilogie "Gewaagd leven" (Vivre dangereusement), "Lijken op liefde" (Comme de l’amour) et "Was getekend" (C’était signé).

Le jury a souligné que les romans de Roemer montrent la voie de ce qu’il appelle "des illustrations littéraires de l’histoire de Suriname”, chose particulièrement utile car cette histoire demeure encore étonnamment inconnue de beaucoup de Néerlandais. Le jury a également mis en évidence l’engagement politique d’Astrid Roemer, dont témoignent notamment des "interventions tranchantes et pertinentes dans le débat public".

À ce jour, aucun livre d’Astrid Roemer n’a été traduit en français.

Photo M. van Kempen.

Deze artikels interesseren je wellicht ook:

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed