Charlotte Mutsaers, prix P.C. Hooft

 Photo Kl. Koppe.

Le prix P.C. Hooft, une des distinctions littéraires les plus prestigieuses des Pays-Bas, a été décerné à Charlotte Mutsaers (° 1942). Il sera remis à la lauréate en mai 2010. Cette distinction, dotée d'un montant de soixante mille euros, est attribuée chaque année, alternativement pour la prose, l'essai et la poésie.

Charlotte Mutsaers, écrivain et peintre, reçoit cette distinction pour sa prose narrative, qui, aux dires du jury, porte indiscutablement la griffe d'un talent double. Avec la méticulosité du peintre qui sonde et explore le monde matériel, sa plume détaille les contours d'objets concrets tels qu'une robe, une pomme de pin, un téléphone portable. Une prose aussi finement ciselée est parlante comme une représentation plastique.

Charlotte Mutsaers a écrit à ce jour douze livres (romans et recueils d'essais), dont elle est souvent elle-même l'illustratrice. Son œuvre, toujours de l'avis du jury du prix P.C. Hooft, est implicitement un vibrant plaidoyer pour la capacité de s'étonner, pour l'émerveillement, l'ingénuité, l'enthousiasme.

On peut s'étonner - voire s'offusquer - de ce qu'aucun éditeur francophone n'ait encore pris sur lui de publier une traduction française d'un roman ou recueil d’essais de Charlotte Mutsaers. Ce n'est certainement pas la faute à Septentrion, qui, dès son n° 1 / 1996, a publié un important dossier sur son œuvre (avec la traduction de quelques passages). Et le n° 1 / 2010 contiendradeux extraits en traduction française du dernier roman paru de Charlotte Mutsaers, Koetsier herfst (Cocher d’automne). À qui le tour?

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed