"L'homme qui a appris à lire son peuple" : Henri Conscience

Les 3 et 4 décembre, la KANTL ou “Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde” (Académie royale de Langue et de Littérature néerlandaises) de Gand et le CERES (“Centre for European Reception Studies”) consacrent deux journées d'étude à l'écrivain Henri Conscience (1812-1883).

Henri Conscience, né à Anvers de père français et de mère flamande, est surtout connu pour son roman historique “Le Lion de Flandre” (titre original: “De leeuw van Vlaanderen”). Il y décrit les tensions entre le Comté de Flandre et le roi de France au début du XIVe siècle. L'affrontement a débouché sur la célèbre bataille des Éperons d'or (1302). L'immense succès du livre valut à Conscience d'être honoré comme “l'homme qui a appris à lire à son peuple”. Plus de cent ans après sa parution, “Le Lion de Flandre” a été porté au cinéma par Hugo Claus.

Le 3 décembre aura lieu à Anvers un colloque scientifique sous le titre “De wereld van Conscience”. Le lendemain, un séminaire international sera organisé à Bruxelles sur le thème “Conscience in Europees perspectief”. Kim Andringa (qui était jusqu'il y a peu attachée à la Sorbonne) y fera une communication sur la manière dont Conscience est perçu en France.

Vous trouverez le programme du 3 décembre (Anvers) ici et celui du 4 décembre (Bruxelles) ici.

“Septentrion” a publié plusieurs articles dans lesquels il est question d'Henri Conscience.

L'accès aux deux journées est libre. Les réservations pour le colloque anversois s'effectuent par l'intermédiaire de conscience@kantl.be et pour le séminaire bruxellois auprès de walter.verschueren@hubrussel.be

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed