La Belgique à l'honneur au Marché de la poésie

En juin se tient à Paris la 33e édition du Marché de la poésie. Cette année, le pays hôte est la Belgique. Les organisateurs ont d’emblée opté pour une double présence. Tant la poésie de Belgique francophone que celle de Belgique néerlandophone figurent au programme, le plus équitablement possible.

Le moment fort du Marché de la poésie est le marché proprement dit, qui aura lieu du 10 au 14 juin. Sur et près de la place Saint-Sulpice (Paris 6e), quelque 500 éditeurs de poésie et de revues spécialisées auront un stand. Au pied du monument qui se dresse sur la place seront organisés des lectures de poésie, des présentations de livres, des interviews et des débats. S’ajoute à cela, tout au long du mois de juin, en différents lieux répartis dans la capitale, un ensemble de programmes et d’événements poétiques liés à la danse, au cinéma, à la musique et aux nouvelles technologies. 

Des exemplaires des plus récents numéros de “Septentrion” se trouveront au stand du “Poëziecentrum” de Gand.

On ne s’étonnera pas que, dans la perspective de cette édition du Marché de la poésie, bon nombre de poétesses et poètes flamands aient été traduits en français et publiés dans des anthologies, dans des numéros thématiques de revues ou dans des recueils. La plupart de ces publications ont déjà été annoncées dans une “Actualité” du n° 1 / 2015 de “Septentrion”, dont vous retrouverez le texte ici.

Il va de soi que “Septentrion” évoquera ces parutions plus en détail dans un de ses prochains numéros. En outre, Ons Erfdeel vzw, l’institution culturelle éditrice de “Septentrion”, publiera cet automne “Un grand cru”, sélection de 50 poèmes puisés dans les “Derniers crus” que l’ancien rédacteur en chef Jozef Deleu rassemble pour la revue depuis 2001.

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed