La Belgique et les Pays-Bas bien représentés au Festival international du film sur l’art de Montréal et Québec

La Belgique et les Pays-Bas bien représentés au Festival international du film sur l’art de Montréal et Québec

Notre stagiaire Lieselotte Rouckhout a rédigé un second communiqué pour ce blog. Cette fois, elle a porté son regard vers le Québec.

 

 

Du 19 au 31 mars se déroulera la trente-septième édition du Festival international du film sur l’art de Montréal et Québec. Durant ces 23 jours, on pourra y voir 200 titres de 40 pays différents. Plusieurs documentaires belges et néerlandais ont été sélectionnés.

Le festival réunit cinq thèmes principaux: art et sciences, art engagé, histoire et culture, portraits d’artistes, les dessous de la création.

Le titre belge le plus attendu est sans conteste "Au temps où les Arabes dansaient", long métrage du réalisateur belgo-marocain Jawad Rhalib, qui ouvrira le festival. Ce documentaire sur l’identité islamique, le multiculturalisme, l’expression artistique et les faux stéréotypes entend montrer la beauté de la culture musulmane, une façon pour lui de réfuter au moins en partie l’image de terreur et de tragédie qui a cours en Occident au sujet de l’Islam. Voici la bande-annonce:

 

 

"Au temps où les Arabes dansaient" ne brigue pas seulement le prix du meilleur documentaire, il participe aussi à la compétition des longs métrages, tout comme le film "Lobi Kuna (avant-hier / après-demain)" de Matthias De Groof, qui jette un coup de projecteur sur l’histoire commune de la Belgique et de la République démocratique du Congo et convie le spectateur à un voyage entre traditions, modernité et perspective de nouveaux horizons.

Parmi les films néerlandais, les regards se porteront notamment sur "Escher - Journey into Infinity", de Robin Lutz, et sur  "Etgar Kerret: Based on a True Story", de Stephane Kaas et Rutger Lemm.

Plusieurs réalisations des Plats Pays seront également en lice pour le trophée du court métrage: pour la Belgique  "Guy Ferrer, de la Matière à l’Esprit" (Guy Ferrer), "Kamikaze" (Guillaume Vandenberghe et Neel Cockx),  "LON" (Nina landau) et "Roosenberg" (Ingel Vaikla), et pour les Pays-Bas "Coastland" (Miruna Dunu).

Enfin, il n’est pas sans intérêt de mentionner la participation hors compétition de "Mitten", documentaire consacré à un spectacle de danse d’Anne Teresa De Keersmaeker, et de "More Human than Human", vision de la manière dont nous pourrions être appelés à partager notre existence avec l’intelligence artificielle.

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed