LA SEMAINE DE LA POÉSIE EN NÉERLANDOPHONIE : un poème d'Els Moors

LA SEMAINE DE LA POÉSIE EN NÉERLANDOPHONIE : un poème d'Els Moors

Jusqu'au au 6 février est organisée simultanément en Flandre et aux Pays-Bas la "Poëzieweek" (Semaine de la poésie). Au cours des prochains jours, un peu partout en néerlandophonie se dérouleront des événements dont la poésie sera la matière, le thème ou le prétexte. Le coup d’envoi, on ne peut plus logiquement intitulé "Gedichtendag" (Journée de la poésie) est donné aujourd'hui.

À l'occasion de la "Poëzieweek", votre serviteur postera sur ce blog quatre poèmes, chaque fois en traduction française et dans l'original en langue néerlandaise. Ces poèmes sont tous extraits d' "Un grand cru", l'anthologie que Jozef Deleu, fondateur et ancien rédacteur en chef de "Septentrion", a composé en 2015.

Nous commençons par un poème d'Els Moors (° 1976), qui est depuis janvier 2018 "Poétesse nationale belge". Ici vous pouvez trouver un article sur la poésie d'Els Moors. Il a paru dans les "Actualités" de “Septentrion”, n° 1 / 2018.

 

Els Moors

 

du toit de la maison à la girouette

un héron s'envole à la verticale

les invités s'avancent à pas lents

vers l'étang rempli à ras bord

 

voici un après-midi en plein air et il pleut

les fenêtres sont des portes qu'il faut enjamber

un chien poursuit l'enfant sur la pelouse

des voix s'attardent au-dessus de l'herbe

 

le bruit est recouvert par le bruit de la route

 

l'homme qui de lui-même est monté à l'étage dort

le visage enfoncé dans l'oreiller

quelqu'un s'est trouvé mal pendant la fête

quelqu'un se promène toujours la corde au cou pendant la fête

 

le sac poubelle est accroché à la poignée de la porte

le couteau tranche dans le vif du gateau

 

Traduit du néerlandais par Hans Hoebeke avec l'aide de l'auteur.

 

 

Els Moors

 

op het dak van het huis met de windwijzer

zet een reiger een steile vlucht af

de gasten wandelen traag naar

de tot aan de rand gevulde vijver

 

dit is een middag buiten en het regent

ramen zijn deuren om doorheen te stappen

een hond rent achter het kind op het gazon

stemmen blijven hangen boven het gras

 

het geluid wordt gedempt door het geluid van een snelweg

 

de man die ongevraagd naar boven liep slaapt

met het gezicht diep in de kussens

op het feest is iemand onwel geworden

op het feest loopt altijd iemand met een strop om de hals

 

de vuilniszak hangt aan de klink van de deur

het mes wordt in de cake gezet

 

Uit "Er hangt een hoge lucht boven ons", Nieuw Amsterdam, 2006.

 

 

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed