Le "Rijksmuseum" expose les "témoins privilégiés" de la guerre de Quatre-Vingts ans

Le "Rijksmuseum" expose les "témoins privilégiés" de la guerre de Quatre-Vingts ans

Demain s’ouvre au "Rijksmuseum", le musée bien connu d’Amsterdam, l’exposition "La guerre de Quatre-Vingts Ans. Naissance des Pays-Bas". En 2018, cela fait 450 ans qu’a débuté ce conflit, à l’issue duquel la physionomie des Plats Pays allait être complètement redessinée.

La guerre de Quatre-Vingts ans a vu les Pays-Bas du Nord et du Sud (grosso modo les Pays-Bas et la Belgique d’aujourd’hui) se soulever contre l’hégémonie du royaume d’Espagne.

Initialement, les Plats Pays étaient unis contre l’occupant espagnol; ils se séparèrent cependant après 1576. L’un des épisodes-clés des hostilités fut la chute d’Anvers en 1585. Les Pays-Bas du Sud restèrent alors sous domination espagnole, donc catholique. Dans le Nord, après une résistance opiniâtre contre les Espagnols, une nouvelle république vit le jour, qui allait connaître dès le XVIIe siècle un essor remarquable sur différents plans: économique, politique, scientifique et culturel.

L’exposition au "Rijksmuseum", qui restera ouverte jusqu’au 20 janvier 2019, présentera  deux cents œuvres d'art et objets qui ont joué un rôle dans le conflit et qui en ont été les "témoins privilégiés". Le visiteur découvrira au travers de ces objets des victimes de l'iconoclasme, verra de la propagande, des œuvres d'art triomphalistes, des symboles de la victoire et de la défaite et des souvenirs personnels émouvants. Parmi les œuvres exposées figurent notamment des tableaux de Bruegel, Rubens et Ter Borch, des représentations de Guillaume d’Orange, de grandes tapisseries dépeignant des batailles et des sièges, des armes et bien sûr d'importants documents d’archives.

L’exposition du "Rijksmuseum" montre comment la Guerre de Quatre-Vingts Ans a fondamentalement modifié et façonné les Pays-Bas. Elle aide également à comprendre comment le sud, la Belgique d’aujourd’hui, a changé de visage après la chute d’Anvers.

L’exposition a le grand mérite de placer cette guerre dans une perspective large. Elle accorde une attention particulière au contexte international de l’époque et donne à voir combien des thèmes tels que la liberté religieuse, le droit à l’autodétermination, la terreur et les persécutions, qui sont particulièrement d’actualité aujourd’hui encore, resurgissent constamment au cours de l’Histoire.

"Septentrion" a, bien entendu, publié plusieurs articles dans lesquels la guerre de Quatre-Vingts Ans est soit expliquée, soit d’une manière ou d’une autre évoquée (ne fût-ce qu’au passage). Vous retrouverez ici un article de fond extrait du n° 3 / 2013 et intitulé "Nations et sentiment national: La France et les Pays-Bas". Son auteur est l’historien néerlandais H.L. Wesseling, qui vient de décéder (voir le communiqué du 22 août).

Photo : Image d'après Gerard ter Borch, "Homme à cheval", 1634 © "Museum of Fine Arts" - "Juliana Cheney Edwards Collection", Boston.  

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed