Parler le néerlandais sans la moindre arrière-pensée : "Elke dag Nederlands" (Du néerlandais au quotidien)

Parler le néerlandais sans la moindre arrière-pensée : "Elke dag Nederlands" (Du néerlandais au quotidien)

Il y a quelques années, l’institution culturelle "Ons Erfdeel vzw", éditrice entre autres de "Septentrion", organisait un colloque sur "L’Usage des langues dans la zone frontalière". À cette occasion, les participants français avaient fait la remarque que les Flamands parlaient très rarement le néerlandais standard dans l’espace public. Il s’agit d’une plainte fréquente et récurrente: francophones et autres nouveaux venus suivent des cours de néerlandais, mais dès qu’ils quittent la classe et cherchent à mettre à profit en Flandre leurs compétences en néerlandais fraîchement acquises, ils se heurtent très souvent à un dialecte dont ils ne saisissent pas un traître mot.

Quatre communes de Flandre-Occidentale proches de la frontière franco-belge, Furnes, La Panne, Coxyde et Nieuport, veulent remédier à cette situation. Le service intercommunal "Wintegratie", qui a pour objectif d’améliorer les chances de personnes venues de l’étranger, a obtenu une subvention de la part des authorités flamandes pour développer une initiative fort intéressante: "Elke dag Nederlands" (Du néerlandais au quotidien).

L’initiative se compose de trois volets. Les communes participantes organisent des ABC-KAFFEE, c’est-à-dire des lieux de rencontre où des allophones ont l’occasion de pratiquer le néerlandais d’une manière très informelle. Elles ont également initié ABC@WERK, un organisme qui se veut de proposer aux allophones du travail bénévole approprié, permettant ainsi de pratiquer la langue néerlandaise avec les autres bénévoles. Enfin, il y a le label "Elke dag Nederlands" qui consiste à ce que des commerçants et des services font connaître par un autocollant à l’entrée qu’ils s’efforcent de ne pas parler le dialecte et, au contraire, d’aider les allophones à comprendre et à parler le néerlandais. On compte aujourd’hui déjà 33 participants à cette initiative.

"Elke dag Nederlands" est sans doute une initiative à toute petite échelle, mais elle revêt une importance capitale. Il arrive en effet trop souvent que des francophones qui s’engagent à apprendre le néerlandais décrochent après quelque temps, déçus de constater que leurs nouvelles connaissances ne mènent à rien. Au moins pourront-ils désormais parler le néerlandais sans la moindre arrière-pensée dans 33 lieux en Flandre-Occidentale.

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed