"Septentrion", n° 4 / 2011

 

Aujourd’hui paraît le numéro 4 / 2011 de "Septentrion".

Le numéro s'ouvre sur un essai de l'écrivain et critique néerlandais Cyrille Offermans, qui nous confie ses impressions après un voyage en chemin de fer de Maastricht à Ostende. C'est le dernier d'une série de quatre essais "ferroviaires" par lesquels “Septentrion” a voulu marquer ses quarante années d'existence, et où un auteur chaque fois différent effectuait en train un parcours faisant la jonction entre néerlandophones et francophones.

Comme dans chaque numéro, la littérature est à l'honneur, cette fois avec la poésie de Martin Reints (° 1950) présentée par Ad Zuiderent, et avec quelques fragments du recueil “Le Danseur de nuit” (titre original: “Nachtdanser”) de Chika Unigwe (° 1974), auteur d'origine nigériane qui publie aussi bien en néerlandais et en anglais.

Lieven Van Den Abeele présente l'œuvre de Francis Alÿs (° 1959), artiste flamand qui réside depuis quelque temps à Mexico et jouit d'une notoriété internationale. Emile Wennekes explique comment l'écriture du compositeur néerlandais Merlijn Twaalfhoven (° 1976) franchit des frontières, tant au propre qu'au figuré. Il va de soi que les thèmes généraux de société ne sont pas oubliés.

Pieter Leroy détaille la politique menée en matière d'environnement aux Pays-Bas, en Belgique et en France. Greetje van den Bergh expose les raisons pour lesquelles la mer des Wadden est reprise depuis peu dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Et Hugo De Greef brosse un tableau de la politique culturelle flamande à Bruxelles.

Vous trouverez ici le sommaire détaillé de ce numéro.

Comme toujours, un article extrait de la revue est disponible gratuitement sur Internet. Cette fois, il s'agit du texte de Pieter Leroy sur la politique environnementale. Vous pouvez télécharger le fichier PDF correspondant via ce lien.

Demandez ici un numéro spécimen de "Septentrion".

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed