Un école bilingue en Flandre française ?

Un école bilingue en Flandre française ?

Verra-t-on bientôt une école bilingue (français-néerlandais) en Flandre française? C’est du moins l’initiative qu’annonce sur son blog André Figoureux, maire de West-Cappel et président de l’intercommunale Communauté de Communes des Hauts de Flandre (CCHF). La CCHF est une structure de coopération intercommunale regroupant une quarantaine de communes qui a vu le jour en 2014, suite à une fusion de quatre communautés de communes plus petites.

Les cours seront donnés par des enseignants français et belges. On espère pouvoir faire démarrer la nouvelle école en septembre 2019.

L’option retenue par la Communauté de Communes de Hauts de Flandre est d’enseigner le néerlandais et non le dialecte flamand de la région, même si les initiateurs du projet affirment que ce choix ne vise absolument pas le flamand occidental. Mais ils sont d’avis que la connaissance du néerlandais peut sensiblement augmenter les chances des jeunes Français sur le marché du travail en Belgique néerlandophone, où le chômage n’atteint que la moitié du pourcentage de chômeurs du côté français.

Présenté récemment lors d’une réunion du projet “Interreg Partons 2.0”, le projet a aussi été accueilli avec enthousiasme par les partenaires (belgo)-flamands, selon André Figoureux. L’idée serait que ce projet soit aussi un projet pilote de “Partons 2.0” et qu’il soit donc aussi accompagné par lui. “Partons 2.0” est un projet transfrontalier du programme “France-Wallonie-Vlaanderen Interreg V” pour le développement participatif de la région.

Il est vrai que le projet n’en est qu’à ses tout débuts. Toutefois, le fait qu’il se trouve soutenu par la CCHF même et, à travers elle, par une série de responsables politiques importants, ainsi que par “Partons 2.0” dont la province de Flandre-Occidentale est un des partenaires, est plutôt bon signe.

Photo : André Figoureux, maire de West-Cappel. 

Blijf op de hoogte

Abonneer je op de RSS-feed